Tourisme : des atouts … à jouer

Durant l’été 2014, Audélor a procédé à une enquête auprès des touristes en Pays de Lorient. Ce vendredi, elle organisait une présentation des résultats, qui a rassemblé une trentaine de personnes.

Le contexte général en Morbihan comme en Bretagne est celui d’une petite érosion de la fréquentation depuis 2003.

tourisme_1

Au Pays de Lorient «l’intensité touristique» est relativement faible quand on la compare aux Pays de Vannes ou d’Auray. Ainsi, sur l’année, seules 20 % des nuitées d’hôtellerie relèvent du tourisme. Néanmoins, en juillet et en août, la population touristique augmente la population de 21 %. Étalée sur l’année l’apport touristique représente une augmentation de 5,4 % en équivalent habitant. On s’en doute, l’augmentation n’est pas uniforme : dans certaines communes, la population connaît un quasi doublement dans la période de pointe de l’été.

tourisme_2

L’enquête d’Audélor a été effectuée en face à face auprès de 212 touristes représentatifs de différents moments de l’été et de différents types de résidence.

Elle a permis de relever les activités les plus pratiquées : plages, baignades, marchés, restaurants, randonnées … et de remarquer que pratique nautique et pêche étaient relativement marginales.

L’enquête a aussi révélé un taux de satisfaction important quant aux activités pratiquées (jamais plus de 16 % d’insatisfaits) et une dépense d’activités moyenne par semaine de 250 euros.

Ce haut niveau de satisfaction se retrouve dans l’appréciation générale, avec mention spéciale pour la qualité des paysages et la facilité d’accès aux sites.

Néanmoins, l’enquête, mais aussi la discussion qui a suivi la présentation, ont permis de souligner des possibilités d’amélioration : ont notamment été souhaités une meilleure information sur les possibilités d’activités ; un travail sur la signalisation, un effort pour améliorer les circulations vélo ; des dispositions pour que la rade soit plus vécue comme une richesse que comme frontière ; la nécessité d’articuler les différentes destination du territoire, sans oublier le nord.

Au total la rencontre a été dominée par le sentiment d’un paradoxe entre un fort niveau de satisfaction – exprimée entre autre par l’envie de revenir pour les primo-visiteurs et le taux de 97% de recommandation – et un volume de fréquentation assez faible.

Dans son schéma de développement touristique 2012-2020 (.pdf de 11 Mo) Lorient Agglomération titre que «le tourisme est l’affaire de tous». C’est probablement vrai, mais cela suppose un important travail de coordination. Lors du Conseil Communautaire d’hier, Lorient Agglo a étendu sa compétence tourisme (en retirant cette compétence au Syndicat du Blavet). C’est à l’Agglo que revient donc probablement le «pilotage» en matière de tourisme et donc la responsabilité de le faire au profit de l’ensemble du territoire. La «matinale» d’Audélor a permis d’apporter des éléments à la réflexion. Il reste à trouver les moyens pour que celle-ci diffuse sur l’ensemble du Pays de Lorient.

1 commentaire pour “Tourisme : des atouts … à jouer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.