Ils veulent nous mener en bateau ;-)

création : Catherine Raoulas

création : Catherine Raoulas

L’association Cobaturage, créée en novembre 2014,  a son siège à Ploemeur. Elle entend «mettre en relation les plaisanciers et les personnes désirant profiter d’un trajet maritime, dans une démarche solidaire et durable.»

Dans ce but, ses membres viennent de lancer une campagne de financement participatif avec un objectif annoncé de 4 000 euros.

cobaturage_recettesOutre cet apport participatif, ils espèrent obtenir des subventions publiques, comme l’indique le plan de financement inclus dans leur dossier de présentation (plan de financement qui mentionne 2 000 euros de participatif).

Avec ce budget de l’ordre de 10 000 euros, l’association entend promouvoir et réaliser son projet de création d’un site internet qui permette de «mettre en commun les bateaux de plaisance pour que les uns puissent profiter d’un trajet, que les autres puissent réduire leur impact environnemental, et que chacun fasse des rencontres».

Les porteurs du projet se placent explicitement dans la lignée du développement des projets d’assistance au covoiturage.

On sait que coexistent dans ce domaine deux modèles : l’un est basé sur la simple coopération, assez informelle (bien représenté par http://www.covoiturage-libre.fr) à tarifs faibles mais comportant des aléas, l’autre comportant plus de contraintes (bien représenté par Blablacar) mais fournissant des garanties réciproques plus grandes.

En envisageant un site «libre et gratuit qui servirait à mettre en relation les offres et les demandes de trajets maritimes côtiers» l’équipe de Cobaturage semble se situer dans la première optique. En même temps, l’ampleur du budget (si on le compare à celui de covoiturage-libre) peut laisser penser à un projet plus ambitieux. Il sera intéressant de suivre l’aboutissement de ce projet qui peut donner une nouvelle actualité et une efficacité démultipliée aux traditionnelles «bourses d’équipiers» d’antan.

 

 

 

 

1 commentaire pour “Ils veulent nous mener en bateau ;-)

  1. Arto
    12 décembre 2014 à 19 h 28 min

    J’ai discuté avec les p’tits jeunes, très belle idée. J’ai peur qu’ils se fassent manger la laine sur le dos, ils sont un peu « naïfs » dans leur démarche en ne bordant pas pas le projet.

    • Philippe Ladame
      12 décembre 2014 à 19 h 39 min

      Il y a des choses un peu surprenantes dans leur budget : le coût de l’hébergement est très majoré, par contre la dépense prévue pour les noms de domaines est faible.

      Mais sur le fond je crois que c’est vraiment la question du choix du modèle qui est délicate.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.