Tiers lieu(x) : du nouveau à l’automne

Depuis un an, en diverses occasions, un collectif – informel jusqu’à présent – se réunit pour échanger sur la perspective de la création d’un tiers lieu numérique. Il est composé d’élu/es, d’entrepreneurs, d’institutionnels et d’associations qui partagent le souhait de créer un lieu et un réseau où pourraient agir en synergie toutes les compétences du territoire, actuelles et à venir, en matière de numérique.

Ce jeudi 7 juillet 2016, le collectif s’est réuni à la Maison de l’Agglomération pour valider une synthèse des échanges précédents réalisée par Audelor. Les grandes orientations du Schéma Territorial du Numérique ont fait consensus : stimuler les dynamiques d’entreprises autour du numérique, faciliter l’accès aux services dématérialiser, améliorer la relation entre élus et citoyens.

La structure générale, combinant un Tiers Lieu (ni maison, ni bureau, mais les deux à la fois et plus encore !) situé à Lorient (les locaux de la Coloc, avenue de la Perrière, ont été évoqués) et des lieux de médiation déjà existants (médiathèques, centres sociaux, …) le tout unifié sous un label commun, a été approuvée.

Par contre la question de l’organisme appelé à porter le projet n’a pas été tranchée. L’association Défis – un acteur important de l’e-inclusion et du ré-emploi d’ordinateurs sur le territoire – pourrait le faire. Mais certain/es pensent qu’il serait préférable de créer une structure nouvelle qui soit d’emblée représentative de l’ensemble des acteurs potentiels de ce réseau.

Par ailleurs, le temps a manqué pour que chacun/e puisse indiquer quelle pourrait être sa participation concrète et les projets qu’il pourrait faire éclore dans ce(s) tiers lieu(x). Et la discussion précise sur le modèle économique à mettre en place reste à mener elle aussi.

Sur ces trois sujets (le porteur, les contenus et le modèle) la vingtaine de participants à la rencontre ont convenu de travailler au cours de l’été – par internet, bien entendu – afin de définir suffisamment le projet courant septembre en vue d’un vote à son sujet en Bureau Communautaire en octobre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *