Tasers à Lorient

Le groupe Europe Écologie Les Verts de Lorient a publié un communiqué au sujet de l’utilisation des tasers.

Escalade sur les pas de Big Brother ?

De même que pour la vidéosurveillance dans les espaces publics de la ville, sans débat, ni vote du conseil municipal, le Maire de Lorient a décidé d’équiper la police municipale de Tasers.

Comme le souligne le Raidh (Réseau d’Alerte et d’Intervention pour les Droits de l’Homme) ou Amnesty International, le taser est une arme de nature à faciliter une escalade de la violence au lieu de l’apaiser.

L’Arrêté du 27/05/2010 déconseille d’ailleurs son usage à l’encontre « des personnes présentant un état de vulnérabilité particulière ». C’est le cas des personnes sous emprise d’alcool et/ou de drogues, cas auquel sont régulièrement confrontés les policiers municipaux.

La vocation de la police municipale n’est pas d’assurer l’ordre public, ce qui est une mission « régalienne » de l’État et donc de la Police Nationale. La police municipale devrait être une police de proximité, de prévention et de tranquillité publique.

Elle n’a pas vocation à s’affronter à la délinquance : elle n’en a ni les moyens, ni les compétences, ni la formation. Dotée de tasers cette police municipale sera sous-équipée pour une fonction répressive, mais sur-équipée pour sa fonction civile et citoyenne.

La majorité municipale cède ici, encore une fois, aux idées préconçues et manque à nouveau de pragmatisme sur cette question comme sur bien d’autres.

À Lorient comme ailleurs c’est par le dialogue et l’éducation qu’on peut espérer voir les problèmes se résoudre.

Le 16/11/16

EELV Lorient

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.