Quels contrats pour quel pays ?

Ce 18 novembre le Conseil de Développement du Pays de Lorient rendait compte du travail de son groupe de travail « culture ».

Le rapport et ses annexes correspondantes seront bientôt mis en ligne sur le site du Conseil, comme l’ont été les deux documents précédents :

  • L’innovation sociale pour le développement du Pays de Lorient
  • L’économie verte dans le pays de Lorient : une source de développement local à accompagner

Le groupe du travail « culture », après avoir établi un état des lieux (encore à compléter du fait de l’absence de réponse de quelques communes), à formuler des propositions de « chantiers » qui mériteraient d’être étudiés, en mettant en « condition nécessaire » la mise sur pied – à assurer par un/e salarié/e au moins – d’une mission de coordination, de mutualisation d’expériences et de ressources, de facilitation de coopération.

La question se posait de savoir si les « Contrats de Pays » (¹) pouvaient être concernés dans cette démarche. Après quelques interventions de la salle, M. Métairie, maire de Lorient et président de Lorient Agglo, s’est exprimé assez longuement en clôture de réunion.

Outre les remerciements habituels sur le travail fourni, il a exprimé ses orientations sur le sujet. Deux points semblent appelés à faire débat, alors que le cadre des prochains « Contrats de Pays » doit être défini avant la fin de l’année.

  • M. Métairie a préféré parler d’une logique de « territoire » que de « pays », insistant sur le fait que le « pays » (défini par la loi Voynet) n’avait pas vraiment de réalité (²), à la différence des intercommunalités qui avaient des charges et votaient des budgets.
  • Sur le type de projets pouvant être inscrits en « Contrats de Pays », M. Métairie a mis en avant le seul critère de rayonnement (impact régional, national et international), allant jusqu’à parler d’un rôle de métropole.

Sur ces deux points, il est probable que le président de Lorient Agglo ne fera pas l’unanimité. En effet, la conclusion des « Contrats de Pays » précédents avaient donné le sentiment d’un saupoudrage, résultat d’une politique de guichet au sein de l’agglo. Il est possible que la Région tente d’y mettre meilleur ordre cette fois. Quant au critère de rayonnement, on peut l’imaginer pertinent dans le cadre du « plan Bretagne » mis en route récemment par le gouvernement, mais dans le cadre des « Contrats de Pays », on peut espérer que la Région souhaitera avancer d’autres critères (lien social, attention aux publics fragilisés, mobilisation des forces locales, mise en harmonie, plutôt qu’en concurrence, des composantes du Pays, etc.)

 

¹ Les « Contrats de Pays » lient la Région (financeur) et les « Pays » pour la réalisation de projets sur une période donnée (2014-2020 en l’occurrence).
² Le périmètre du Pays de Lorient recouvre Lorient Agglo, la communauté de communes de Plouay et la communauté de communes Bellevue-Blavet-Océan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.