Quel devenir pour le Collectif Numérique ?

Nous avions déjà évoqué la création de Collectif Numérique de Bretagne Sud (voir notre article) à l’automne dernier. Il s’agissait à l’origine de répondre au besoins de Tiers Lieux sur le territoire. Il s’agit là d’un projet susceptible de recevoir, pour sa réalisation, des fonds européens, raison pour laquelle le collectif en a appelé au Comité Unique de Programmation, une instance qui a pour rôle de définir les critères de soutien à des projets au niveau du Pays de Lorient – utilisant divers fonds (FEADER, LEADER …) et d’évaluer les projets soumis.

À cette occasion le collectif, dont l’activité n’a pas réellement commencé, pourrait prendre une direction nouvelle sous peu. En effet ses membres sont invités à une Assemblée Extraordinaire mardi prochain pour décider s’ils acceptent la suggestion de Lorient Agglomération de voir Audélor devenir «le gestionnaire des fonds de l’association» et le «porteur du projet».

Celles et ceux qui ne pourraient participer à la réunion sont invité/es à donner leur avis via un formulaire Google sur lequel le choix est présenté ainsi :

  • Audélor gestionnaire des fonds et porteur de projet : pour / contre
  • Association fonctionne sur des fonds privés : pour / contre

Il semble a priori assez étonnant que le choix soit formulé ainsi, comme s’il était impossible qu’une association soit directement porteuse de projet et gestionnaire de fonds publics et comme si Audélor – dont le président est M. Métairie, aussi président de Lorient Agglomération – était, sur notre territoire, un passage obligé.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *