PLU de Riantec : nouvel essai

L’histoire de la gestation du Plan Local d’Urbanisme de la commune de Riantec est un peu complexe.
en 2012, une transformation du POS en PLU avait été entreprise mais avait échoué en 2016 car «Entachée de vices de procédure substantiels relatifs aux modalités de concertation et à une atteinte à l’économie générale du projet d’aménagement et de développement durables (PADD)» (cour administrative d’appel de Nantes,dans son arrêt n°15NT02750).

Un nouveau PLU n’ayant pu être adopté dans le délai légal de 2 ans, la commune est actuellement régie par le Règlement National d’Urbanisme (RNU) dans l’attente de l’approbation d’un PLU.

Une nouvelle tentative a été faite par le Conseil Municipal entre 2017 et 2019. Mais la commissaire-enquêtrice, chargée de l’enquête publique d’alors, a rendu un avis défavorable sur le projet le 26 décembre 2019. La commune a alors choisi de reprendre la procédure et un nouveau projet a été arrêté le 24 février 2022, qui est actuellement soumis à enquête publique jusqu’au 9 août (voir site de la commune.).

Cette fois-ci est-elle la bonne ? Pas certain si on partage l’avis d’EELV Pays de Lorient qui vient de faire part de son souhait d’un nouvel avis défavorable au motif de l’absence d’un «résumé non technique» digne de ce nom. Le parti écologiste estime que, du fait de cette absence, le dossier manque de clarté sur la question de l’artificialisation des sols et que «Les choix en matière de densité de logements à l’hectare, de rattrapage du retard en logement social, de garantie des corridors écologiques, de capacité d’approvisionnement en eau et de traitement ne sont pas clairement exposés et défendus.» Il demande que «le dossier soit retravaillé, notamment pour que soient réellement prises en compte les remarques de la Mission Régionale d’Autorité Environnementale et du Service Urbanisme et Habitat de la préfecture du Morbihan.»

À une semaine de la fin de l’enquête publique, 33 contributions ont été adressées à la commission via son registre dématérialisé auxquelles s’ajouteront les visites en mairie (dernières permanences vendredi 5 et mardi 9 août, après-midi). Puis il reviendra à la commission et à sa présidente, Mme Christine Bosse, d’émettre son avis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.