Dans le Barographe 35

Ce matin, à Lorient, Audelor présentait son Baroraphe n°35 (.pdf de 1.6 Mo).

Ce numéro comporte plusieurs informations intéressantes et les quelque trente personnes présentes ont apprécié la qualité de la présentation.

Gaz à effet de serre

Audélor a produit une étude comparative 2008 – 2018 des émissions de gaz à effet de serre (GES) sur le Pays de Lorient-Quimperlé. Elle est intéressante car elle donne des indications de volumes par domaines d’activité et des tendances.

La grosse augmentation d’émission de GES par l’industrie est inquiétant. Mais c’est bien le transport routier qui reste le problème numéro 1, en croissance qui plus est.

Occupation du sol

Autre information intéressante, Audélor (et l’ensemble du réseau des agences d’urbanisme et de développement de Bretagne se sont dotés d’un nouvel outil d’analyse et de mesure le MOS (Mode d’Occupation du Sol) Bretagne, qui utilise données publiques à l’échelle de la parcelle cadastrale et interprétation de photographies aériennes.

Cet outil doit permettre d’avoir une vision précise de l’utilisation des sols. L’objectif politique fixé par la loi Climat et Résilience (2021) étant, dans ce domaine, de mesurer la consommation des espaces naturels, agricoles et forestiers entre les années 2011 – 2021 et de faire en sorte que cette progression soit divisée par deux entre 2021 et 2031.

Stationnement

Une autre étude d’Audélor concerne la question controversée du stationnement à proximité des commerces de villes. Elle conclue, dans les 22 communes étudiées à une suroffre de stationnement. Un cabinet spécialisé estime qu’il faut en moyenne 5 places de stationnement disponibles pour un commerce dans un rayon de trois minutes de marche. L’étude d’Audelor conclue que, en moyenne dans les communes étudiées, le ratio est de 19 ! L’agence prend la précaution de préciser que «des questions qualitatives peuvent néanmoins se poser localement : visibilité, rotation, etc.)».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.