OnCIMè an 1

La SAS (Société par Actions Simplifiée) OnCIMè, société d’investissement citoyen dans des projets d’énergies renouvelables, appelait aujourd’hui ses 66 actionnaires en assemblée générale pour statuer sur son premier exercice comptable et discuter la suite.

Ce premier exercice a vu la mise en route d’un projet de fourniture de panneaux photo-voltaïque à la municipalité de Lorient, à installer d’une part sur l’école de Kersabiec, d’autre part sur le toit de la mairie.

L’exercice de l’année 2016 a été déficitaire de quelque 1200 euros. Cela s’explique d’une part par le fait que la location des panneaux n’a pas couvert la totalité de l’année, mais seulement 8 mois. L’autre raison est que les frais liés à la création de la société ont été imputés à cette première année.

À l’avenir les exercices suivants devraient être bénéficiaires et progressivement, sur 15 ans, les sommes investies pour l’achat des panneaux seront récupérées. Dès lors la question de l’utilisation des bénéfices se pose.

Ça a été l’objet des 2 ateliers qui ont constitué la deuxième partie de la réunion. Il en est ressorti que le souhait des actionnaires n’était pas de récupérer des dividendes mais plutôt d’utiliser les ressources communes pour favoriser, ou même mener à bien directement, de nouveaux projets (*).

Au cours de l’année 2017 le comité de gestion devrait ainsi suivre plusieurs pistes actuellement à l’étude. Si elles se confirment, il est probable que les citoyens du territoire auront à nouveau des occasions de contribuer ainsi, de manière concrète, à la transition énergétique.

(*) Lire le commentaire ci-dessus, qui nuance, pour le moins, cette affirmation.

1 commentaire pour “OnCIMè an 1

  1. Fabrice
    29 janvier 2017 à 18 h 28 min

    « Il en est ressorti que le souhait des actionnaires n’était pas de récupérer des dividendes mais plutôt d’utiliser les ressources communes pour favoriser, ou même mener à bien directement, de nouveaux projets. »

    Nous n’avons malheureusement pas eu le temps de faire la restitution des deux ateliers mais cela n’a pas été aussi clair, le deuxième groupe d’actionnaires penchant plutôt pour sécuriser la récupération des montants investis donc pas de nouvel investissement pour une période dépassant les 15 premières années de la société. Pas simple… mais on va essayer d’éclaircir tout ça jeudi 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.