Le projet de ZAC du Mourillon contesté

Dans 15 jours s’ouvrira une enquête publique, du 13 février au 15 mars, concernant le «projet d’aménagement du parc d’activités communautaire de la Croix du Mourillon à Quéven».

Le site de la préfecture annonce que «l’intégralité du dossier est consultable sur le site : https://www.lorient-agglo.fr » mais cela ne semble pas être vrai à ce jour.

Néanmoins plusieurs associations environnementales qui ont eu vent du projet s’en inquiètent dans une lettre ouverte (voir ci-dessous) adressée aux responsables de Lorient Agglomération et de la commune de Quéven, ainsi qu’aux divers acteurs du monde agricole.

Dans leur courrier les associations regrettent que «27 ha de très bonnes terres agricoles, sans doute parmi les meilleures de cette zone, sur un plateau homogène, dégagé, bien orienté et facilement accessible» soient ainsi condamnés à l’artificialisation d’autant plus qu’«il apparaît qu’aucune mesure de modération de la consommation d’espace n’a été étudiée sur le site.»

Elles soulignent que ce projet s’élabore alors même que «les zones économiques existantes et proches géographiquement qui dépendent de Lorient Agglomération ou des communes (Quéven, Ploemeur, Lorient) ont de nombreuses « dents creuses » à reconquérir.»

Elles reprennent à leur compte les observations de l’Autorité Environnementale «fortement critique quant au projet» et concluent que «les réflexions développées ci-dessus conduisent nos associations à vous demander de surseoir à ce projet, d’étudier les friches industrielles et les « dents creuses » à reconquérir dans les zones économiques actuelles pour éviter la destruction d’un espace agricole de 27ha et d’une coupure verte qu’il convient de préserver.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.