Lorient, zone 30 ?

Ce lundi 2 novembre, le «Collectif Cyclisme et Prévention 56» organisait sa 12ème rencontre annuelle, à Baud comme c’est devenu la tradition.

Au programme de l’après-midi, Bruno Blanchard, adjoint au maire de Lorient, et Thierry Marchand, de la direction de l’espace public, des études et de la mobilité de cette même ville, ont présenté l’état des lieux et les projets en matière de «circulation apaisée» à Lorient.

Lorient_zone_30+20

Ils ont d’abord expliqué que, suite aux décisions prises lors du mandat précédent, tous les quartiers de la ville étaient en zone 30. La carte projetée à cette occasion (et qui nous a aimablement été transmise) montrait en effet que hormis la «pénétrante» à 90 puis 70 kmh, et une vingtaine d’autres axes à 50 kmh, toutes les autres rues appartiennent à des zones 30.

Parmi celles-ci une grosse centaine devraient, dans les 3 ans à venir, se voir transformées en «zones de rencontre», c’est à dire partagées pleinement entre les trois types d’utilisateurs que sont les piétons, les cyclistes et les automobilistes. Cette évolution devrait donner lieu à concertation avec les habitants prochainement.

Lorient poursuit donc une stratégie de petits pas pour parvenir à réduire la vitesse et son cortège de pollutions et de dangers. On sait que d’autres villes, Grenoble notamment, choisissent  de poser l’acte fort, aujourd’hui légalement possible, de se déclarer «ville 30» (voir http://ville30.org/). Deux stratégies pour atteindre l’objectif d’une «ville apaisée» dont il sera intéressant de suivre les bilans.

1 commentaire pour “Lorient, zone 30 ?

  1. Fab
    3 novembre 2015 à 15 h 59 min

    L’initiative est bonne mais je n’ai pas l’impression que beaucoup de lorientais(e)s soient au courant ! Et je ne parle même pas des personnes qui débarquent d’autres villes.
    Il manque des signalisations pour rappeler cette limitation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.