Keroman, quelle gestion ?

Le port de pêche de Lorient, qui était précédemment propriété de l’État est devenu, le 1er janvier 2007, propriété de la région Bretagne.

Celle-ci (comme l’État avant elle et ce depuis 1992) concède l’exploitation du port à la Société d’économie mixte de Lorient-Keroman (SEMLK), dont Lorient Agglomération est actionnaire majoritaire, et dont le président est M. Benoish (¹).

Pour réaliser ses investissements, la SEM se tourne vers un autre acteur le SMLK, un syndicat mixte pour le développement et l’aménagement du port, qui réunit le Conseil général du Morbihan, la Région et Lorient Agglomération.

Pour assurer le fonctionnement quotidien, la SEM avait contracté (normalement jusqu’à 2015) avec la CEP -compagnie d’exploitation des ports- qui était une filiale de Veolia jusqu’à son rachat en 2012 par Olivier Breuilly (PDG de la CEP).

L’année 2013 a été agitée pour Keroman :

  • publication par la Cour régionale des Comptes d’un rapport regrettant le nombre trop important d’acteurs, facteur de complexité nuisible,
  • mise à pied soudaine du directeur du port Yves Guirriec par le PDG de la CEP
  • décision des élus de Lorient Agglo de rompre le contrat avec la CEP et de confier ses prérogatives à la SEM (qui a repris les 80 salariés de la CEP et remis en place le directeur).
  • En septembre, nouvel épisode, le président du Conseil Général, François Goulard, a fait voter par sa majorité la dissolution du syndicat mixte.

 

¹  Une présidence contestée par l’opposition de droite (source)

1 commentaire pour “Keroman, quelle gestion ?

  1. Philippe Ladame
    13 décembre 2013 à 23 h 22 min

    Le vendredi 13 décembre, Lorient Agglo a approuvé en plénière la prise de quelques parts de la SEMLK par la Scapêche … et lui a donné un siège au Conseil d’Administration. Unanimité, zéro intervention !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.