Économie verte

Ce jeudi 4 décembre, le Conseil de développement du Pays de Lorient organisait sa 1ère Conférence annuelle de l’économie verte. Elle s’est tenue dans l’amphi bien rempli du lycée Dupuy de Lôme.

Après les interventions d’un économiste et d’un consultant en stratégies urbaines, deux tables rondes ont regroupé des acteurs locaux de l’économie verte, aussi diversifiés que DCNS, Clics Fermiers, Nass et Wind, Belambra ou encore ID Environnement. À l’issue de chacun des trois temps la salle a posé quelques questions.

Au fil de l’après-midi une sorte de définition à trois volets de «l’économie verte» a émergé – éco-activités, activités économiques traditionnelles verdies et nouvelles formes économiques – avec comme dénominateur commun de contribuer à la diminution de l’empreinte écologique (c’est à dire du poids que fait peser sur la planète l’activité humaine).

Les différents intervenants ont pu faire valoir le pourquoi et le comment de leur action dans ce domaine et deux représentants de Lorient Agglomération (Tristan Douard et Jean-Paul Aucher) ont expliqué la manière dont la collectivité entendait apporter contribution.

Si le soutien au volet éco-activités était clair, en revanche quant à l’apport sur le verdissement des activités ordinaires on a pu rester sur sa faim, ainsi que sur la part budgétaire que la collectivité souhaitait apporter.

Mais c’est sur le volet «nouvelles formes» que le chemin reste à faire vraiment. Et c’est probablement lié à la question difficile de savoir quelle sera l’articulation entre les projets d’économie verte sur lesquels travaillent les grands acteurs (entreprises de l’informatique connectée pour les «villes intelligentes» ; grosses entreprises pour des méga projets d’énergies renouvelables …) et les projets innovants d’économie verte qui pourraient naître des citoyens dans le cadre de démarches sociales et solidaires. Concurrence, antagonisme, ignorance, complémentarité ?

La conférence sur l’économie verte est annoncée annuelle. Peut-être l’an prochain sera-t-il bon de se pencher sur cette question. Mais il faudrait alors trouver un format qui repose davantage sur la participation du public … et notamment des femmes qui, si elles étaient nombreuses dans l’assistance, étaient rares à la tribune cette fois-ci.

1 commentaire pour “Économie verte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.