De qui se moquette-t-on ?

La semaine prochaine (voir l’agenda) le Conseil Municipal de Lorient aura à se prononcer sur le «changement de la surface de jeu» du stade Allainmat, plus connu sous le nom de stade du Moustoir.

Il y a 5 ans était mise en place une pelouse synthétique dont «la pertinence sportive, technique et financière (…) avait été établie pour une durée de dix années».

Las ! Il semblerait d’après le bordereau présenté aux conseillers que «la Ligue de Football Professionnel vient de décider le changement de ses règlements pour imposer progressivement la disparition des pelouses synthétiques en L1 et L2 d’ici 2018.»

Sachant que la «moquette» devait être changée en 2016, la municipalité s’apprête donc à abandonner le synthétique – qui était prévu pour 10 ans – de manière grandement anticipée.

Le bordereau n’indique pas la solution qui sera retenue (entre gazon naturel et gazon hybride). Il ne donne aucune indication quant au montant de l’opération. Pas non plus de précision quant à ce qui sera le montage de financement correspondant, hormis le nébuleux dernier paragraphe qui indique «nous constatons pour ce projet, dont l’intérêt et le rayonnement dépassent très largement le périmètre communal, un véritable consensus sur la technologie. Ceci permet d’envisager une participation financière large, en complément des financements de la collectivité et des partenaires institutionnels sollicités.»

Mais tout cela n’empêche pas l’article 1 de disposer que le Conseil «APPROUVE le projet de nouvelle pelouse».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.