Conseil Communautaire : inaudible !

Assister au Conseil Communautaire, quand on est simple citoyen, est une épreuve !

Impossible de trouver l’ordre du jour au préalable sur le site de Lorient Agglomération. L’ordre du jour n’est pas non plus disponible sous forme papier à l’arrivée dans la salle.

À plus forte raison, il est totalement impossible de se procurer les bordereaux qui vont être l’objet des délibérations. Les élu/es (et les journalistes de Ouest-France et de Télégramme) ont visiblement reçu une grosse liasse de documents papier (environ 4 cm d’épaisseur), mais ces bordereaux ne sont pas mis en ligne à disposition des citoyens.

Sans support écrit, il va donc falloir se concentrer sur l’écoute. Mais là encore c’est un redoutable défi : quand on est sur les bancs du public, on entend à peu près la moitié des intervenants en tendant bien l’oreille … et quant aux autres, on capte environ une phrase sur deux. Quand on demande si on peut monter le volume, la réponse est que ce n’est pas possible car cela va grésiller. Les élu/es autour de la table eux-mêmes perdent parfois le fil du défilement des bordereaux.

Pour griser encore le tableau, ajoutons que le rythme est lent et la durée totale déraisonnable. Le plus souvent, les explications de bordereaux traînent en longueur à égrener des généralités de présentation, au lieu de se focaliser sur les enjeux qui peuvent faire débat. Hier, après trois heures de Conseil, on en était environ au tiers de la liasse !

Il a été décidé, lors de cette session, d’équiper les conseillers communautaires qui le souhaiteront d’une tablette numérique sur laquelle pourront être téléchargés les documents préparatoires numérisés. Cela devrait être en place pour janvier 2015. Si cela est fait de manière correcte (non pas en scannant les documents papier, mais bien en diffusant la version numérique d’origine, à un format libre et en dissociant les pièces lourdes), cela pourrait permettre de mettre à disposition des citoyens ces documents, ce qui améliorerait un peu les choses. Ce serait un élément de «nouvelle gouvernance». Croisons les doigts !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.