Boues recherchent site

La rade de Lorient s’envase. Elle doit donc être draguée. Jusqu’à présent les boues récupérées par les dragues étaient clapées c’est à dire déversées en mer (dans les Courreaux de Groix). Même quand les boues sont «propres» cela n’est pas sans impact sur les fonds marins. Mais, en plus, dans nombre d’endroits, les fonds de la rade sont pollués, notamment du fait de l’utilisation, pendant des décennies, d’anti-fouling particulièrement toxique (pour protéger les coques des navires de la prolifération de petites bêtes et d’algues).

On s’oriente donc maintenant, au niveau de Lorient Agglomération qui a la charge de ce problème, vers un traitement à terre de ces boues, du moins de celles considérées comme trop polluées pour être immergeables. Se pose dès lors la question du lieu du stockage de ces boues qui ne seront plus clapées.

Lors de sa séance du 18 février 2015, le Conseil Municipal d’Hennebont a étudié cette question et décidé par 29 voix pour et 3 contre de lancer des «études préalables» pour déterminer si le site de la Becquerie pourrait convenir pour être ce lieu de traitement et de stockage. Le terrain en question, entre la RN 165 et le Blavet, se trouve entre le pont du Bonhomme et la station d’épuration de la Becquerie.

becquerie

Ancienne vasière, cette zone humide aujourd’hui remblayée a été utilisée, dans sa partie ouest, comme dépôt de scories de fonderie en provenance des forges d’Hennebont, jusqu’au début des années 1960. Sa partie Est a servi de décharge d’ordures ménagères pour la commune d’Hennebont jusqu’en 1994, et a continué de recevoir des déchets (gravats, déchets verts…) pendant plusieurs années. Si le projet aboutit sa prochaine vie pourrait donc être de recueillir les boues de la rade, pendant une période envisagée de 15, avant, nouvelle mue, d’être affecté à une autre fonction (port à sec, par exemple).

Le Collectif Citoyen Hennebontais a ouvert un dossier à ce sujet sur son site auquel on peut se reporter pour des détails supplémentaires. Une période d’études puis d’enquête publique s’ouvre pour un projet dont la mise en oeuvre pourrait intervenir à partir de 2017.

Mise à jour du 29/03/15 : une réunion publique est organisée à ce sujet en mairie d’Hennebont le mercredi 15 avril à 18h.

 

1 commentaire pour “Boues recherchent site

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.