Bouchons sur la RN 165

Le «pôle écologiste» du Pays de Lorient (qui regroupe Europe Écologie Les Verts, Génération Écologie et Génération.s) a réagi dans un communiqué aux propos de Fabrice Loher, président de Lorient Agglomération, qui a expliqué dans la presse, au sujet des difficultés de circulation sur la RN 165 : « Si nous voulons améliorer la situation, il faudra entreprendre de très gros travaux.»

«Nous ne partageons, bien sûr, pas du tout ce point de vue. Et nous adhérons encore moins à l’idée aberrante d’utiliser les bandes d’arrêt d’urgence pour le trafic. Non ! Le problème est limpide : la circulation automobile est clairement excessive sur le territoire en début de matinée et en fin d’après-midi. Tous nos efforts doivent viser à la faire diminuer.» expliquent les écologistes.

«C’est d’abord un problème de coût du logement qui oblige nombre d’entre nous à s’éloigner de leur lieu de travail. Une vraie réflexion de fond est indispensable à ce sujet pour le moyen terme. Elle doit s’accompagner de la mise en œuvre d’un plan d’intermodalité (parking relais, priorité aux transports en commun, meilleur cadencement, sécurisation des stationnements vélo).

Mais à court terme, déjà, des solutions existent : favoriser massivement les diverses formes de covoiturage ; sécuriser et encourager financièrement l’usage du vélo ; négocier de bonnes conditions de télétravail partiel ; oeuvrer à la modulation des horaires d’embauche.

Ce sont ces solutions de court et moyen termes qui doivent être mises en œuvre, pour le climat et pour la qualité de vie en Pays de Lorient. Privilégier les gros travaux routiers c’est continuer de faire … fausse route.»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.