Plus de débats ou moins de respect ?

Suite au Conseil Municipal de Lorient du 4 février 2022, le groupe Lorient en Commun juge utile de préciser son point de vue (première publication sur sa page Facebook).
Hier soir, le premier conseil municipal de l’année était dédié au Budget. C’est un moment essentiel du débat démocratique.
Le groupe de Lorient en Commun ne le prend pas à la légère. Nos interventions résultent de plusieurs séances de travail, d’analyses croisées, confortées par celles des Lorientais.es et acteurs-expert.es sur les sujets abordés, avec qui nous sommes en lien constant.
Nous ne partageons pas les orientations de la majorité et c’est plus particulièrement 5 points sur lequel nous avons souhaité interpeller le Maire et son équipe :

Le Foyer/Résidence autonomie de Kerguestenen

Nous sommes revenus sur l’absence de concertation de la part de la majorité dans la décision de sa fermeture (confirmée par le CVS, déplorée par le Président du Conseil Départemental ou encore le défenseur des droits). Nous avons insisté sur le fait qu’en matière d’accompagnement de nos anciens tous les modèles ne se valent pas. En résumé, le modèle privé commercial est plus cher pour un service de moindre qualité.
Nous avons demandé à ce que soit étudiée la création d’une nouvelle résidence autonomie public de façon à reconstituer cette offre essentielle, qui répond à un besoin pour nos anciens. La ville en a les moyens. C’est un choix politique à réaliser, c’est celui que nous ferions si nous étions en responsabilité.
Dans son emportement (nous y reviendrons), le Maire a fini par évoquer que cela pourrait être envisagé… que les remplacements de places ne se feraient pas dans des structures commerciales privés, nous y serons donc attentifs. Ces débuts de réponses sont obtenues à la troisième intervention de notre part sur 3 conseils municipaux successifs !

La sécurité et la police municipale

Nous nous sommes interrogés sur les coûts de cette politique et le fait qu’elle ne soit pas assez fléchée sur le quotidien des Lorientais.es, notamment par une présence sur le temps d’arrivée des enfants à l’école. Tant qu’à délivrer plus de moyens pour la police municipale et à recruter davantage de policiers municipaux, pourquoi ne pas tourner prioritairement leur action vers la sécurité quotidienne de nos habitants a fortiori celle des plus jeunes, menacés quotidiennement par la violence routière.
Nous n’avons pas eu de réponse sur cette question de fond.

Les mobilités et déplacements

Devant l’absence de politique volontariste pour accompagner les Lorientais.es dans leurs déplacements du quotidien, nous avons demandé son déploiement à commencer par un schéma de réseaux cyclables (sécurisés et express). Nous avons eu le courage de dire que nous doublerions le budget dédié aux aménagements a minima (en faisant d’autres choix et non en dépensant plus… comme sous entendu par le Maire).
Nous n’avons pas eu de réponse sur cette question de fond.

Le logement pour tous les Lorientais.es

Face à une programmation de logements que nous reconnaissons quantitativement importante, nous avons appelé la majorité à l’humilité et l’objectivité. Les programmes qui sortent sont le fruit des projets initiés sous la précédente mandature.
Nous avons interrogé la majorité sur le fait que la programmation de logements en 2022 affichait (document fournis par la majorité à l’appui) ZERO nouveaux logements locatifs sociaux ZERO. L’intégralité de la programmation va uniquement à tenter de combler les 500 logements qui seront démolis… C’est mathématique: la ville de Lorient va perdre des logements locatifs abordables (80% des français éligibles)….
Attaché aux chiffres et qu’aux chiffres, le Majorité a esquivé cette question de fond.

 Le Plan Pluriannuel d’Investissement – Les projets d’avenir

Notre dernière question était d’ordre général. Car une fois le document du budget épluché, nous nous sommes demandé: Où est le Plan Pluriannuel d’Investissement de du mandat pourtant annoncé à divers endroits du programme électoral de la majorité ? Dans le programme d’investissement 2022 où sont les Halles ? Le stade ? Le musée de la Compagnie des Indes ? La cité Allende dont on annonce sur son site l’implantation de l’IFSI alors que la maison des associations n’est pas encore repositionnée ? La fin de l’aménagement de la gare ? L’avenir de l’Espace Cosmao-Dumanoir et de la maison des syndicats ? L’ANRU du Bois du Château ?
Une nouvelle fois, nous n’avons pas eu de réponses à ces questions de fond, soit il y a un plan caché, qui ne permet pas de réaliser l’ensemble des promesses de l’équipe en place (et on le cache sciemment à l’opposition), soit rien n’est programmé sur le temps du mandat ce qui serait inquiétant…
Alors c’est peut-être l’absence de réponses de fond, qui a une nouvelle fois fait « tomber les bras » du Maire et cette fois, l’a même amené à « sortir des rails ». C’est avec agressivité qu’il a été chercher une référence lointaine (très lointaine) pour s’attaquer personnellement à Damien Girard, chef de file de notre groupe. Alors que le règlement intérieur interdit les attaques personnelles, le Maire s’est engouffré dans une attaque sans précédant dans la salle du conseil, traitant notamment Damien Girard de « Monsieur Plus Sensationnalisme », « Monsieur Moins de Crédibilité ».
Et peut-être toujours parce qu’il n’y avait pas de réponses de fond, le Maire a refusé après cette violente attaque à Damien Girard le droit de lui répondre, nouvelle entorse au règlement intérieur.
Voici donc pourquoi nous vous avons retrouvé ce bon vieux Monsieur Balhsen pour illustrer cette séance du conseil municipal… Car le pauvre, hier, il a été utilisé pour toujours moins de courage politique, toujours moins de respect… à l’heure où nous souhaiterions plus de débats de fond, plus de sérieux… les habitant.es de Lorient le méritent, nous aussi d’ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.