À y perdre le nord

L’enquête publique que se déroule en ce moment à Guidel concernant le «contournement Est» du bourg est assez mal nommée.

Le projet de contournement portée par l’équipe municipale comporte en effet deux parties, une partie Est et une partie Sud.

La première partie, qui irait des 5 Chemins au Pont de Kerrouarch, ne pose pas de problème majeur. C’est une solution de division des flux qui allégerait la circulation rue Marc Mouello, qui est, sans conteste, une nécessité ; une solution qui aurait peu d’impact négatif.

La partie Sud, en revanche, serait nettement plus problématique. Elle supposerait, en plusieurs points, de franchir des cours d’eau et déboiser. Elle aurait aussi un effet d’encerclement routier des HLM de Kergroise et côtoierait l’ère des gens du voyage.

À l’évidence ces impacts probables sur la biodiversité, l’environnement et le tissu social vont susciter des oppositions. Et il est difficile de comprendre pourquoi la municipalité n’a pas pris le parti, il y a maintenant pas mal de temps, de réaliser le contournement Est, qui a toujours fait consensus. Cela aurait permis de faire un bilan sérieux de cette opération avant d’étudier sereinement s’il était nécessaire et fondé d’envisager aussi un contournement Sud.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.