A l’est, des nouveaux

Le recensement de la population municipale entre 2007 et 2012 au Pays de Lorient atteste d’une hausse de 4 183 habitants.

Cette hausse globale cache en fait une diversité d’évolutions. Les communes du  coeur urbanisé de l’agglomération ont vu leur population baisser au cours de cette période dans les proportions suivantes : Caudan (0,1 %, 19), Cléguer (0,1 %, 14), Lorient (0,1 %, 429), Quéven (0,2 %, 78), Lanester (0,4 %, 456), Larmor-Plage (0,5 %, 196), Groix (0,6 %, 68), Ploemeur (0,7 %, 634), Port-Louis (2,1 %, 307) et Gâvres (2,2 %, 84).

Toutes les autres communes ont vu leur population se maintenir ou augmenter. C’est particulièrement vrai des communes du sud-est du pays, notamment celles de BBO (Blavet Bellevue Océan) – Kervignac, Merlevenez, Nostang, Plouhinec et Sainte-Hélène – dans lesquelles l’augmentation a été de 2168 habitants.

1 commentaire pour “A l’est, des nouveaux

  1. Arto
    31 décembre 2014 à 12 h 55 min

    A mon avis l’avenir est plutôt dans les villes, les coeurs de ville et il faut densifier la ville, la reconstruire, vendre les avantages, plus besoin de voiture, services de proximité, circuits courts, co-voisinage j’espère, bientôt tiers-lieux…etc. Bref une ville augmentée de l’intelligence citoyenne. Une smart citizen plutôt qu’une smart city. Les commerces de proximité reviendront pour animer la ville, le modèle des hypers est en perte d’attractivité. Inventons ensemble un poétique de la ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.