Kervénanec et Bois du Château

Le prochain conseil municipal de Lorient (le 4 février) devrait donner son accord pour signature d’un «contrat de collaboration sur un projet de politique intégrée de jeunesse» rassemblant la communauté de communes de Morlaix, la communauté de communes de Moyenne Vilaine et Semnon (au sud de Rennes) et deux quartiers de Lorient : Kervénanec et Bois du Château.

En annexe de ce volumineux dossier figurent des éléments de caractérisation de ces deux quartiers. Nous en avons extrait quelques données chiffrées :

Ces deux quartiers intègrent des périmètres classés en géographie prioritaire avec un revenu médian de 9900 € pour Kervénanec Nord et de 7400 € pour Bois du Château. Suite au programme de rénovation urbaine qui s’est déroulé sur le quartier de Kervénanec durant plus de 10 ans, et au regard des nouveaux critères de la politique de la ville, le Sud du quartier de Kervénanec est sorti de la géographie prioritaire en 2015. La population sur les deux quartiers est particulièrement jeune avec 28% de moins de 20 ans à Kervénanec et 31% à Bois du Château alors qu’il est de 22% pour l’ensemble de la Ville. La population de ces quartiers est fortement touchée par le chômage : 31.2% à Kervénanec et 31.9% à Bois du Château alors que la moyenne lorientaise est de 13.40%. Le niveau de formation dans ces quartiers reste faible.

Sur Kervénanec, l’habitat est constitué principalement de logements HLM et de résidences, avec 52 % des logements appartenant à Lorient Agglomération Habitat. Le taux de population étrangère se stabilise autour de 9 %. Le quartier se caractérise globalement par un faible niveau de diplôme et de qualification de sa population qui se traduit dans l’éventail des catégories socio‐professionnelles. Ainsi, à Kervénanec, pour une population active de 2 647 personnes, 79,6 % ont un CAP/BEP ou en deçà, 20,4 % possèdent le BAC ou un diplôme de niveau supérieur.

La composition des familles reste caractéristique : sur les 950 ménages dénombrés, 68 % sont avec enfants, dont  44,9 % de familles monoparentales. Les familles avec 3 enfants sont quant à elle en forte diminution (19 %). Une autre caractéristique de la population est le taux de personnes isolées. En effet, 3 personnes sur 10 vivent seules sur Kervénanec.

Le quartier du Bois du Château, classé en géographie prioritaire compte 2300 habitants. Il compte 50% de familles parmi lesquelles 50% en situation de monoparentalité avec une forte représentation des familles nombreuses. C’est un secteur qui se caractérise par une surreprésentation des jeunes par rapport à la moyenne de la ville, un grand nombre d’habitants d’origine étrangère, beaucoup de primo‐arrivants avec des situations de repli et une faible maîtrise du français. Les revenus sur le quartier sont particulièrement faibles.

Les jeunes sur les deux quartiers :

Les 11‐30 ans représente environ 2000 jeunes sur les deux quartiers.
Sur Kervénanec : En 2008 le taux de chômage des jeunes de 15 à 24 ans était de 29,2 % à Kervénanec. Etant donné le contexte actuel, l’hypothèse de chiffres plus élevés n’est pas à exclure. En ce sens une enquête réalisée par Audélor « Enquêtes jeunes Lorientais Photographie printemps 2012 » auprès de 503 jeunes âgés de 15 à 29 ans révélait un taux de jeunes sans emploi de 33 %. Ce quartier est celui où le taux de jeunes de 16 à 29 ans sans emploi est le plus important de Lorient.
Si on considère les jeunes sortis du système scolaire, le taux de jeunes sans emploi monte à 47%. Parallèlement, le taux d’étudiant est parmi les plus faibles sur la ville (13%). De la même manière, le taux de jeunes sans diplôme parmi les jeunes sortis du système scolaire est parmi les plus importants sur la Ville (30% contre 20% à l’échelle de la ville) et seuls 16% des jeunes de Kervénanec sortis du système scolaire atteignent un niveau bac ou plus.

Sur Bois du Château : D’après l’enquête menée par Audelor au printemps 2012, le quartier du Bois du Château compte 28% de jeunes sans emploi ; si l’on prend en compte la population active, le taux de jeunes sans emploi monte à 44%. Le quartier du Bois du Château se singularise par un faible taux de jeunes sans diplôme par rapport au quartier de Kervénanec et de Keryado (15%) au profit d’un important taux de jeunes ayant un BEP/CAP (53%). On constate également une quasi absence de jeunes en études supérieures.
Parmi les jeunes en emploi, 57% sont ouvriers, 30% employés. Ils sont 63% à avoir connu une ou plusieurs périodes d’inactivité de plus de 6 mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.