Un sursis pour la pelouse synthétique ?

En décembre dernier, le Conseil Municipal de Lorient a pris la décision de remplacer la pelouse synthétique du stade du Moustoir par une pelouse naturelle ou hybride (notre article). Le bordereau manquait de précision, raison pour laquelle la décision a été contestée (notre article). Pourtant il semblait improbable que cette contestation, très minoritaire au sein du Conseil, puisse retarder la mise en oeuvre du changement de pelouse, prévu pour le milieu 2016.

C’est pourquoi il est étonnant de constater que la ville de Lorient vient de faire savoir, dans le cadre d’un «avis de marché en procédure adaptée» qu’elle souhaitait louer :

  • des plaques de protection pour la pelouse synthétique- plaques translucides pour les nuits Interceltiques – Montant minimum annuel : 500 mètres carrés – Montant maximum annuel: 1 000 mètres carrés.
  • des plaques pour la pelouse synthétique – plaques piétons non translucides – Montant minimum annuel : 1 500 mètres carrés – Montant maximum annuel : 4 000 mètres carrés.

L’incertitude sur les dimensions est étonnante, d’autant qu’elles ne correspondent pas vraiment à un terrain de foot, mais la référence à la protection de la pelouse synthétique est par contre sans ambiguïté.

La limite de réception des offres est fixée au 11 mars. Peut-être aura-t-on alors des explications.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.