Un chantier participatif à Kerdroual

L’activité à la ferme de Kerdroual et autour se poursuit de plus belle (voir nos articles précédents).

Dans sa lettre d’information Oliver Mazeas se félicite d’avoir reçu dimanche dernier un flot continu de visiteurs et annonce pour samedi prochain, 24 septembre, un chantier participatif pour tenter de faire revivre un lavoir enseveli qu’il a retrouvé à l’occasion de ses travaux. Explications :

Il s’agit d’un projet de remise en valeur du lavoir de la ferme, mené conjointement avec l’association des Amis de la Chapelle Saint Tugdual, qui compte parmi ses adhérents l’ancien maçon du domaine du château du Ter dans les années 40 (!!), monsieur De Mateo, ainsi qu’un président dynamique. La ferme actuelle faisait partie du domaine du château du Ter et monsieur De Mateo avait notamment reconstruit le mur de l’enclos du verger, abîmé par les allemands pendant la seconde guerre mondiale.

Un chantier participatif aura lieu ce samedi (24 septembre) afin de poursuivre la remise en valeur du lavoir ainsi que de préparer l’intervention de monsieur De Mateo qui viendra ajouter une pierre manquante à la margelle du lavoir, resceller certaines pierres et finaliser l’étanchéité du bac.

À noter que le chantier de samedi recevra l’appui de l’association de protection de l’environnement de Ploemeur, Tarz Héol (http://tarzheol.lescigales.org/).

Le travail consistera à déblayer et décaisser le pourtour du lavoir, qui est encombré de terre et de pierres (le mur de l’enclos du verger s’étant écroulé à cet endroit).

Je précise que ce lavoir était complètement invisible, enseveli sous terre, recouvert de litière, de pierres, d’arbres couchés et de lierre. Nous avions fini par découvrir une partie de la margelle lors d’une expédition avec ma fille sous les deux à trois mètres de végétation sur lesquels nous grimpions d’habitude pour traverser cet endroit.

lavoir_ter

En outre, l’association des amis de la chapelle Saint Tugdual souhaite monter un muret devant la chapelle un peu plus haut dans la rue et une partie des pierres qui encombrent les alentours du lavoir pourrait être amenée sur le parking de la ferme afin de participer à leur projet de mise en valeur de la chapelle.

Enfin, des témoignages évoquent avec insistance un lavoir à deux bacs, or je n’en ai trouvé qu’un pour l’instant, il n’est donc pas impossible que nous tombions sur un deuxième bac en déblayant.

Ce chantier est ouvert à toutes et tous à partir de 9h30, samedi matin donc. Si vous pouvez apporter des gants, des pelles, et des brouettes, ca serait super. Ou simplement vos bras et votre bonne humeur ! Apportez également un pique-nique si vous voulez et que vous avez le temps car le chantier se poursuivra sans doute l’après-midi.

J’espère que vous serez nombreux à venir nous aider !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.