Quelle politique d’initiation aux sports ?

Le Conseil Communautaire du 28 juin 2016 s’est terminé sur une «question orale» posée par l’un des élus de Ploemeur qui venait d’apprendre que la participation financière de l’Agglo aux ALSH (accueils de loisirs sans hébergement) allait cesser.

M. Hartereau a longuement répondu sur ce point initiant un échange intéressant sur la question.

Il a d’abord expliqué qu’il était anormal que l’élu ait appris la chose récemment. En effet cette décision de «faire une croix» sur le financement des ALSH est le résultat d’un processus de concertation de plusieurs mois auquel les communes ont été associées. L’information tardive semble donc imputable à un manque de communication entre les élus de la commune.

Sur le fond l’explication est la suivante : depuis longtemps l’Agglo apporte une contribution financière, de 70 % des frais, aux ALSH de quelques communes qui organisent des initiations à des activités sportives, essentiellement golf, voile et patinage. Au cours des trois dernières années, l’Agglo a vu cette participation financière croître de manière conséquente (environ 50 000 euros par an), au point de ne pouvoir, en 2015, faire face à la dépense dans le budget prévu.

Ceci a incité le Bureau Communautaire, représenté en l’occurrence par M. Hartereau, à engager une réflexion sur le sujet. Estimant que cet effort pour favoriser l’initiation sportive était mal placé (ne concernant pas toutes les communes et tous les enfants), il s’est tourné vers les écoles des 25 communes de l’Agglo pour savoir si elles seraient prêtes à monter des projets pédagogiques dans ce domaine. La réponse tant des écoles que des autorités académiques a été positive et le Bureau Communautaire a jugé que les 500 000 euros qu’il consacrait annuellement aux ALSH seraient mieux utilisés, plus efficacement et plus justement, s’ils étaient affectés à ces projets d’écoles.

À l’avenir, ce soutien aux initiations au golf, à la voile et au patinage se feront donc dans le cadre de ces projets.

Les conseillers communautaires ont semblé plutôt convaincus du bien-fondé de cette nouvelle orientation, à l’exception de ceux de Ploemeur. Mais plusieurs auraient souhaité que cette orientation soit discutée et prise ensemble en Conseil Communautaire.

1 commentaire pour “Quelle politique d’initiation aux sports ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.