OnCIMè de plus en plus facilement

La Société par Actions Simplifiée (SAS) OnCIMè est née de la volonté de citoyens de financer des projets de production d’énergies renouvelables près de chez eux.

Suite à une première centrale en 2009 sur le toit de la Biocoop de Mellac, OnCIMè reprend la démarche en 2016 en installant des panneaux photovoltaïques sur les toits de l’Hôtel de Ville de Lorient et de l’école Kersabiec.

Si la production de la première centrale de Mellac est vendue sur le réseau, les projets suivants innovent : les centrales sont louées au client et l’électricité produite est consommée directement par les bâtiments équipés.

Au fil des ans, d’autres installations suivent : Centre de Formation des Apprentis, école René Guy Cadou, Biocoop de Keryado…

OnCIMè a maintenant en projet l’installation d’une centrale photovoltaïque sur le toit de l’école Anatole France à Quéven.

Pour l’achat des panneaux nécessaires, OnCIMè doit investir quelque 12 000 €. Pour que davantage de personnes puissent participer à ce financement, les sociétaires réunis en assemblée générale le 14 mai 2022 ont décidé de diviser la valeur de l’action OnCIMè par quatre en la fixant à 70 euros. Désormais on peut devenir sociétaire pour ce montant et participer ainsi à ces opérations de financement citoyen en faveur des renouvelables.

Quand on devient sociétaire, par l’achat d’une ou plusieurs de ces parts sociales, on immobilise son argent pour 4 ans minimum ce qui permet à la société de mener à bien ses projets. Au bout de cette période on peut, si on le souhaite, céder ses parts. L’objectif d’OnCIMè, qui a été atteint jusqu’à présent, est que les parts sociales progressent en moyenne d’1 % (hors inflation) chaque année. Il ne s’agit donc pas de faire fortune par miracle, mais bien d’avoir une action citoyenne et participative.

coordonnées : contact@oncime.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.