OGM à Lorient

Une trentaine de personnes ont accompagné cet après-midi au commissariat de Lorient un faucheur volontaire qui avait reçu une convocation pour «destruction de bien d’autrui en réunion».

Hervé et ses amis espéraient que la convocation concernerait l’action survenue un an plus tôt à Lorient quand une quarantaine de «faucheurs» avaient pénétré des entrepôts du port de Lorient et souillé des silos de soja OGM (voir l’article de Ouest-France).

En effet, ils essayent depuis longtemps de braquer les projecteurs sur les volumes considérables d’OGM qui transitent par le port de Lorient, année après année, alors même que les consommateurs désapprouvent très majoritairement leur emploi dans les filières agricoles et alimentaires.

Las, ce n’est pas encore demain que pourra se faire le procès des OGM de Lorient. En effet, il s’est avéré que la convocation d’Hervé portait sur une autre action anti-OGM tenue en Anjou en avril dernier (voir ce communiqué de presse).

Le rendez-vous aura néanmoins été l’occasion de rappeler que, chaque 1er vendredi du mois à 18h, un rassemblement a lieu sur le port de commerce pour dénoncer son rôle de plate-forme OGM.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.