Mobilités actives

Ce jeudi, Jean-Christophe Dumons, pour l’observatoire des déplacements – mission confiée à Audélor, rendait compte de l’étude réalisé l’an dernier sur les «mobilités actives» (vélo et marche à pied) a pays de Lorient.

Après avoir décliné fortement dans les années 80 et 90, les mobilités actives ont connu un certain développement récent :

Ce regain ne compense pas toutefois la baisse de la part modale d’utilisation des transports collectifs.

Aussi la discussion parmi les nombreuses personnes venues participer à cette matinale d’Audélor a-t-elle surtout porté sur les moyens de conforter cette tendance au recours plus important à la marche et au vélo.

Plusieurs leviers ont été identifiés, surtout pour le vélo :

  • un réseau cyclable plus sécurisé (y compris des axes dédiés genre «véloroute»)
  • des aménagements de stationnements multipliés
  • des aides financières (indemnités kilométriques, subvention à la location, soutien à l’achat de vélos à assistance électrique …)
  • des schémas de déplacements (communaux et intercommunaux)

Les documents relatifs à l’enquête mobilités sont disponibles sur le site d’Audélor.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *