Dans la jungle du SCoT

Le projet de SCoT (Schéma de Cohérence Territoriale) récemment soumis au Conseil Communautaire fait environ 800 pages (charger le document). Il se compose de plusieurs éléments :

  • Le Document d’Orientation et d’Objectifs comporte 187 pages. Sa première partie est intitulée «Des conditions d’accueil attractives, dans la dynamique Bretagne sud». La deuxième a pour titre «Un projet de territoire garant de ses ressources et au service des
    centralités».
  • Ensuite vient le Projet d’Aménagement et de Développement Durable (38 pages). 1ère partie : «Attractivité et développement : un territoire bénéficiant de plus visibilité et plus dynamique». 2ème partie : «Centralités et proximité : un territoire assurant la cohésion sociale et territoriale». 3ème partie «Équilibre et diversité : un territoire solidaire aux multiples facettes».
  • Le document suivant est un Bilan de la concertation dont les 30 pages expliquent quelles ont été les différentes initiatives prises pour associer différents acteurs à la conception du SCoT.
  • Ensuite on a le document de Diagnostic. Ses 187 pages portent sur la démographie, l’habitat, le foncier, la mobilité, les infrastructures, l’économie, le commerce, l’agriculture, l’énergie, la gestion de l’eau et le littoral.
  • Puis vient L’évaluation environnementale. 73 pages qui mettent en perspective le SCoT et divers autres plans ou programmes.
  • l’État initial de l’environnement occupe les 220 pages suivantes. Il décrit le contexte physique du territoire, la diversité de ses paysages, le caractère remarquable de son littoral et de ses vallées, ses ressources naturelles, ses pollutions et nuisances et ses risques naturels et technologiques.
  • Ensuite on trouve une Synthèse du diagnostic et justification des choix. Celui-ci tient en une dizaine de pages, dont deux pages centrales consacrées aux choix du SCoT, en 3 titres : consolider la trame agro-naturelle et les centralités urbaines ; améliorer l’offre urbaine et la vitalité des centralités ; maintenir l’identité par la qualité.
  • Le dernier document est un texte du Syndicat mixte pour le SCoT intitulé Bilan de la concertation et arrêt du projet. Il mentionne 4 objectifs : une armature urbaine déterminée par sa géographie et son histoire ; la trame verte et bleue : un acquis à valoriser ; la sobriété foncière : une pratique à renforcer ; la transition énergétique : un engagement à amplifier. Il mentionne aussi 3 axes de développement : attractivité et développement, un territoire bénéficiant de plus de visibilité et plus dynamique ; centralité et proximité, un territoire assurant la cohésion sociale et territoriale ; équilibre et diversité, un territoire solidaire aux multiples facettes.

Tout cela, sur 800 pages, est bien sûr complexe et laisse perplexe. Il faudrait probablement un texte qui fasse synthèse. Un tel texte existe, mais ne figurait pas dans ce qui a été soumis au Conseil Communautaire. C’est un texte d’Arnaud Le Montagner, chef de projet SCoT pour Audélor.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *