Lorient : le PS fait cavalier seul

Suite au 1er tour, et compte tenu des délais très courts, ce lundi devait être la journée des négociations. On a pu croire en début d’après-midi qu’une fusion des listes de gauche se préparait quand Norbert Métairie, maire sortant, a invité Delphine Alexandre, tête de liste de «À Gauche l’Union Citoyenne, Solidaire et Écologiste» à une rencontre en tête à tête.

Pourtant, en fin d’après-midi, lors d’un très court second entretien, le maire de Lorient lui annonçait que finalement la fusion ne serait pas possible. Il confirmait rapidement la chose via la presse (lire l’article de Ouest-France).

Il est probable que Norbert Métairie, qui est arrivé largement en tête du 1er tour (voir les résultats), a estimé n’avoir pas besoin de ce complément de voix de gauche. Il est probable aussi qu’il n’a pas réussi à faire valoir auprès des membres de sa liste les arbitrages qui auraient été nécessaires pour faire un peu de place aux membres de la liste conduite par Delphine Alexandre et pour intégrer certaines de ses propositions.

Il y aura donc une quadrangulaire dimanche prochain à Lorient. Il sera intéressant d’observer si ce deuxième tour s’apparente au premier ou si, mobilisation des abstentionnistes aidant, les équilibres changent quelque peu. M. Métairie restera sans doute maire de Lorient, mais peut-être devra-t-il compter avec une opposition sur sa gauche au cours du mandat qui s’ouvre.

C’est visiblement, à défaut de fusion, le souhait de Delphine Alexandre dont l’équipe de campagne dénonce, dans un communiqué publié tard dans la soirée, un «manque de respect» et un «mépris» de la part du PS lorientais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.