Les annonces de Pôle Emploi en question

L’union départementale CGT du Morbihan vient de publier une lettre ouverte à l’intention de la directrice de Pôle Emploi en Morbihan pour attirer une nouvelle fois son attention sur le caractère incomplet, incohérent, voire trompeur de nombreuses annonces publiées sur le site http://www.pole-emploi.fr/

Rappelant que la loi exige que les annonces d’emploi remplissent un certain nombre de critères (réalité, origine, nature et description de l’emploi ; rémunération et avantages annexes ; Le lieu du travail), le syndicat déplore la proportion énorme d’annonces illégales.

En effet, début septembre 2016, le syndicat a étudié systématiquement les annonces parues dans 4 domaines d’activité :

  • F16 « Second œuvre »,
  • G 18 « Service » (service en restaurant, café, … )
  • D 14 « force de vente » (Assistanat commercial, relation commerciale …) :
  • K 13 « Aide à la vie quotidienne ».

«Pour ces 4 sous-domaines, nous avons compté 464 offres d’emploi, dont 214 illégales, soit un taux de 46,12%.» déplore le syndicat qui détaille dans son courrier la nature des illégalités reprochées.

Voici le détail des défauts d’annonce relevés :

1 commentaire pour “Les annonces de Pôle Emploi en question

  1. Morgane
    13 octobre 2016 à 18 h 06 min

    Merci pour cette démarche,
    J’ai également remarqué que certains « partenaires » publient de fausses offres de manière systématique. Agacée par la perte de temps et le nombre de d’offres fictives, je l’ai signalé au pôle emploi par mail, la réponse est la suivante:

    « Chaque partenaire Pôle emploi de l’emploi en ligne doit respecter un cahier des charges précis pour l’agrégation de ses offres.
    Notre direction régionale nous informe faire remonter au service concerné à la Direction Générale pour que le collègue correspondant Joboolo puisse les contacter »

    A suivre….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.