Habitat participatif

Bientôt un Habitat participatif et partagé à Lorient !

Le projet des Toits Partagés se concrétise : la parcelle est réservée par l’agglomération et un avant projet est en cours.

Ce collectif de 12 logements est conçu par ses habitants avec des objectifs écologiques et sociaux ambitieux. Il regroupe des espaces privés et des espaces communs tels que des chambres d’amis, une salle commune, buanderie, local à vélo, atelier… le tout à des coûts de construction maîtrisés.

Les Toits Partagés sont accompagnés dans cette démarche par l’Echohabitants, assistant à maîtrise d’ouvrage professionnel. La conception a été confiée à la scop d’architecture Solécité. Le projet est soutenu par la coopérative de logement HLM le Logis Breton, la Ville de Lorient et Lorient Agglomération.

Quelques logements, de type T3 et T4, sont encore disponibles avec des solutions de financement innovantes et adaptées à chacun. Venez participer!

Pour vous informer au sujet de l’Habitat participatif et du projet des Toits Partagés, l’association organise une réunion publique d’information :

Vendredi 29 janvier à 20h
Salle du Conseil Municipal de la Ville de Lorient
2 Bd du général Leclerc

1 commentaire pour “Habitat participatif

  1. Ezan
    22 janvier 2016 à 14 h 50 min

    bonjour
    combien côute un appement f4 dans ce genre de logement ,nous sommes locataire depuis 1971 de lorient habitat ,nous serions éventuellement être interressés par cette offre
    bien cordialement
    mr et mme Ezan

    • Les Toits Partagés
      22 janvier 2016 à 16 h 13 min

      Bonjour,

      Pour plus de précisions appeler Martine au 06 76 29 63 25.

      Cordialement

      Les toits partagés

  2. Capouillez Martine
    23 février 2016 à 21 h 21 min

    Bonjour
    Je suis très intéressée par votre projet. Les liens internet pour accédera à votre info ne fonctionnent pas .
    Merci de me contacter

  3. Gaëlle
    12 juin 2016 à 11 h 20 min

    Bonjour
    Je trouve l’idée géniale mais en contradiction avec l’endroit d’implantation. L' »éco-quartier » du Manio sera situé à proximité dans une zone humide. Cet espace considéré comme une friche est l’un des derniers poumons de la ville. N’y avait-il pas la possibilité de sélectionner un autre lieu plus en adéquation avec la philosophie du projet ?
    Gaëlle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.