Choix de dépenses

Hier soir, lors du Conseil Communautaire, Delphine Alexandre, élue de la liste «À Gauche l’Union Citoyenne, Solidaire et Écologiste» a regretté le choix de l’Agglomération de provisionner 300 000 euros pour indemniser les entreprises qui auront répondu, sans être retenues, à l’appel d’offres concernant le renouvellement de la délégation de service public des transports urbains.

Actuellement, et depuis longtemps, c’est Kéolis qui gère le réseau de transports collectifs (bus et batobus) sur le territoire.

En janvier dernier le Conseil Communautaire a décidé, de manière plutôt expéditive (voir notre article), de poursuivre la gestion par délégation. L’année 2017 est donc celle du choix du futur exploitant.

Apparemment 4 entreprises ont déposé leurs offres. Les trois perdantes devraient donc toucher chacune 100 000 euros pour ce dépôt. «Nous voulons susciter l’appétence des candidats.» a expliqué Olivier Le Lamer pour justifier cette indemnisation.

De telles sommes peuvent effectivement faire tiquer quand on les met en perspective avec les difficultés de financement que rencontrent des initiatives citoyennes ou associatives.

Ainsi apprend-t-on aujourd’hui par le Télégramme que l’antenne Unis Cité de Lorient est menacée de fermeture :

Jocelyn Leclerc, directeur territorial d’Unis Cité sur la Bretagne et les Pays de la Loire, l’annonce d’emblée : « Nous sommes menacés de fermeture à Lorient ». La viabilité de l’association repose en totalité sur des fonds publics. L’État subventionne à hauteur de 30 % (soit 27.000 €) et le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC), établissement public, finance 70 % (soit 72.000 €). « Nous avons appris que la subvention du CNC était supprimée, malgré un bilan financier positif et la bonne gestion de nos ressources » s’alarme le directeur. « Nous avons sollicité les mairies et Lorient Agglo, qui répondent que leurs finances sont contraintes ».

Donner 300 000 euros à des entreprises non retenues c’est possible, mais consacrer 72 000 euros pour 6 mois de service civique pour une trentaine de jeunes ça ne le serait pas.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *