Virage sur l’aile

Nous avions évoqué il y a quelques jours la décision de Lorient Agglomération de confier la ligne Lorient-Lyon à «Enhance Aero SiAvia» (voir notre article).

Cette décision avait été prise à l’unanimité moins deux voix qui protestaient contre l’absence quasi totale d’informations permettant de juger de l’intérêt public de la chose.

Le premier vol devait avoir lieu ce mardi 19 avril, sous le nom commercial de FlyKiss. Patatras ! Voilà que le site http://www.fly-kiss.com/ se met «en maintenance» et annonce aujourd’hui «Nous sommes au regret de vous annoncer la suspension de la ligne Lorient-Lyon. Cette décision regrettable est indépendante de la volonté de notre compagnie».

L’explication est aussi peu informative qu’un bordereau de Conseil Communautaire !

Si ce n’est pas la volonté de FlyKiss, est-ce celle de Enhance Aero ? À moins que ce soit le fait de SiAvia (société slovène). Et si ce n’est pas la décision de FlyKiss – Enhance Aero – SiAvia, est-ce la décision de la CCI (Chambre de Commerce et d’Industrie) ou celle du bureau du Conseil Communautaire ?

Quelqu’un quelque part se serait-il avisé que ce montage slovéno-français à consonance anglaise n’était peut-être pas des plus prudents et des plus éthiques et que le «partenariat» entre Enhance Aero et SiAvia avait une fonction «d’optimisation» sociale et fiscale par trop voyante ?

Voilà bien des questions intéressantes. Espérons que les conseillers communautaires qui ont voté (presque) comme un seul homme un soutien de 2,6 millions d’euros au projet auront à coeur d’y apporter réponses.

Ajout du 20/04/16 : ci-dessous le communiqué de la CCI.

1 commentaire pour “Virage sur l’aile

  1. Griot
    27 avril 2016 à 16 h 17 min

    Absolument d’accord. On n’y comprend rien! D’abord annoncée par la compagnie Clermontoise Enhance Aero, on comprend ensuite que ce ne sera pas Enhance Aero qui effectuera les vols mais Siavia, une compagnie slovène, à qui, donc , on versera 800’000 euros d’argent public de subventions… Compagnie Slovène, donc pas un euro de cotisation sociale n’est payé en France bien entendu!
    La façon d’annuler le début des vols par un communiqué lapidaire à 12 heures du premier décollage en dit long sur la « compagnie ».
    Je pense que les élus à l’origine de cette décision devraient maintenant s’expliquer et justifier leurs choix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.