Vers une plate-forme éthique ?

Alors que la crise sanitaire s’est installée, le groupe d’opposition « Lorient en Commun » entend proposer des solutions.

À l’occasion d’un point presse lundi dernier, l’équipe animée par Damien Girard a annoncé son intention d’intervenir en Conseil Municipal, aujourd’hui, pour détailler une proposition de soutien en direction des jeunes, des étudiants précaires et des restaurateurs de Lorient.

«Depuis plusieurs mois, les étudiants et les jeunes, plus généralement, peinent à conserver leurs petits boulots, venant compléter le lot de difficultés qu’a apporté la crise sanitaire, rendant leur situation toujours plus précaire. Au même moment, et tout particulièrement depuis la mise en place du couvre-feu, les restaurateurs se trouvent en difficulté pour assurer les livraisons des plats à emporter, devenue leur seule activité possible.»

D’où l’idée de créer, avec le soutien des collectivités locales, une plateforme qui mettrait en relation des employeurs et des étudiants/jeunes et leur fournirait un cadre social de qualité et éthique. «Une telle plateforme pourrait voir le jour en s’appuyant sur l’expérience d’acteurs de l’économie sociale et solidaire, apportant conseils et sécurité au projet, comme Filéo et la Colloc’, également autour de la table» estime Lorient en Commun pour qui il est indispensable de créer une alternative aux systèmes de livraison qui se sont développés ces dernières années en imposant aux livreurs des conditions de précarité insupportables.

Le conseil municipal de Lorient se réunit ce jeudi 18 février. La séance peut être regardée en direct puis revue en ligne  sur la chaîne YouTube de la Ville.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.