FN : la politique en pire

Par les hasards de la vie et des mouvements d’opinion, Joëlle Bergeron, tête de liste FN à Lorient a été élue en mars, au Conseil Municipal et au Conseil Communautaire de l’Agglomération.

Et première femme de la liste grand ouest du FN pour les élections européennes, elle a été élue députée européenne dimanche dernier.

Mais l’implication de Joëlle Bergeron, comme celle de nombre d’élu/es et, plus encore, d’électrices et d’électeurs FN, était probablement plus déterminée par le rejet des pratiques et des orientations politiques actuelles que par les visées des dirigeants du parti d’extrême-droite. À preuve, elle s’était récemment déclarée favorable au vote des étrangers aux scrutins locaux (source).

Mme Bergeron, 24 heures après son élection au parlement européen, vient de s’en faire dégager comme une malpropre pour faire place nette à l’homme suivant sur la liste (secrétaire départemental FN d’Ille et Vilaine).

On savait le FN prêt à des pratiques d’exclusion. Cela n’a pas tardé. Et cela augure probablement des régressions dramatiques des droits des femmes qui interviendraient en cas d’arrivée au pouvoir de ce parti qui, au fond, n’est différent des autres qu’en pire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.