Chalutage : le point de vue d’EELV

Il est tout à fait normal de chercher à préserver les ressources et la biodiversité des océans. Par le passé, et notamment dans les années 90 et les premières années de ce siècle, on a tellement fait n’importe quoi, en se livrant à une telle surpêche, qu’il est légitime de chercher les moyens de ne pas retomber dans de tels errements.

Cela passe, à notre avis, par une connaissance précise et fiable des stocks, résultat d’une coopération sincère et constante entre pêcheurs, scientifiques et écologistes. C’est sur la base de cette expertise fine, plutôt que sur le critère simpliste de profondeur, que peuvent s’élaborer des choix efficaces en matière de matériels, de quotas, de zones et de périodes, des choix coordonnés au niveau européen, des choix qui, écartant tout risque de surpêche, permettent la pérennité d’une activité économique et d’une culture qu’il serait grave de perdre.

EELV PdL
le 16/03/16

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.