Ça roule !

Le jeudi 27 février Audelor organisait une «matinale» sur la question du trafic routier. Il s’agissait de partager les résultats de la collecte de données sur le sujet effectuée dans le cadre d’une évaluation du PDU (Plan de Déplacements Urbains) de l’Agglomération.trafic_bretagne

Les données sur le trafic concernent trois échelles : la région, le Pays de Lorient et les communes.

Si leur récupération est assez facile sur les deux premières (du fait de dispositifs de comptage sur les nationales et les départementales), elle est plus aléatoire au niveau communal. De ce fait la connaissance fine semble parfois insuffisante pour vraiment appréhender la réalité.

En outre deux autres insuffisances ont été pointées à l’occasion des interventions du public au cours de cette matinale :

  • Audelor n’a pas fourni d’éléments sur le taux d’occupation des véhicules (alors que c’est un élément important pour savoir si on dispose d’une marge de réduction du nombre de véhicules ou pas)
  • Il faudrait mettre en regard des chiffres sur l’évolution du trafic routier, les évolutions concernant l’utilisation des transports en commun et des modes de déplacements doux (vélo notamment).

Pour l’essentiel, on retiendra que,

  • sur le petit tronçon Lorient – Lanester de la RN 165, on dépasse en moyenne les 80.000 véhicules / jour
  • avec un effet de saisonnalité sensible (32,5% de plus en été que le reste du temps)
  • entre 2001 et 2011 on a connu une augmentation de + 16% sur RN et + 9,2% sur RD

Toute la question, à partir de là, est de savoir s’il faut dimensionner les équipements en prévision d’une poursuite de cette augmentation … ou s’il faut trouver les moyens de contenir, ou mieux de réduire, ce trafic.

C’est typiquement là un choix politique (au vrai sens du terme). Mais il doit s’appuyer sur une connaissance fine de la réalité et de ses évolutions. Les éléments fournis lors de cette matinale sont un début. Il faudrait aller nettement plus loin, en actualisant, en élargissant aux autres modes de déplacements et en mettant toutes ces données en accès public.

+ Voir la page Audelor

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.