Ça plane pour eux !

Le Conseil Communautaire, lors de sa prochaine réunion, le 7 avril, devrait adopter un bordereau concernant la liaison aérienne Lorient – Lyon.

L’exploitation de cette ligne fait, depuis le 1er janvier 2014, l’objet d’une délégation de service public de 4 ans entre la Chambre de Commerce et d’Industrie du Morbihan (CCIM) et la compagnie Eastern Airways pour assurer la continuité de cette ligne «essentielle pour la desserte du territoire» (dixit le bordereau).

Il est expliqué que, dans le cadre de cette convention :

Le niveau maximum de compensation demandé par le transporteur s’établit comme suit :

– 911 324 € pour la première année d’exploitation
– 876 694 € pour la deuxième année d’exploitation
– 843 690 € pour la troisième année d’exploitation
– 818 744 € pour la quatrième année d’exploitation

Cette compensation financière est prise en charge par l’État, pour les deux premières années d’exploitation, à hauteur de 100 000 € et dans la limite de 70 % (année 1) et de 50 % (année 2) des recettes commerciales HT de la liaison.

Nous serions très reconnaissants à celles et ceux de nos lecteurs qui comprennent un tel dispositif de nous l’expliquer (en commentaire ou par mail).

Mais, au fait, pourquoi cela concerne-t-il l’Agglo ? Parce que

La CCIM compensera le complément durant la totalité de la durée de la convention. Pour ce faire, elle sollicite une participation de la Région Bretagne, du Département du Morbihan et de Lorient Agglomération.

Lorient Agglomération versera à la CCIM une participation financière d’un montant maximum de 812 500 € (soit environ 23,55%)

Le bordereau n’est accompagné d’aucun dossier sur la ligne et sur la compagnie. Il se contente de reprendre les termes de la convention entre la CCIM et l’Agglo. Zéro explication sur la fréquence, la fréquentation, les coûts d’exploitation, les recettes … rien.

Vraiment si quelqu’un/e a des éléments de compréhension à apporter, nous sommes preneurs et nous les publierons avec plaisir.

lll

1 commentaire pour “Ça plane pour eux !

  1. guevel marie helene
    5 avril 2015 à 14 h 21 min

    je suis étonnée du cout faraonique supporté par la région pour ce produit de luxe qu’est l’avion alors qu’il y a une ligne de train rennes lyon . que met la région lyonnaise dans la liaison ? Décisions avec quelle concertation des besoins ? MERCI DE REPONDRE MH GUEVEL

  2. Peter Stopschinski
    6 avril 2015 à 21 h 51 min

    Ca m’étonnerait s’il y en avait qui ont voté pour ça 🙂 C’est complètement dingue d’assurer aux actionnaires d’entreprises de gagner des fortunes sur le dos de ceux qui n’utilisent jamais ces avions. En plus ça pollue plus que le train. En plus, le slogan « time is money » c’est américain et « out of time »… en france on cultive maintenant le slow food, le slow developement et le slow move : take the train si tu n’est plus « on the road again » 🙂

    • Philippe Ladame
      6 avril 2015 à 22 h 21 min

      Ce n’est pas encore voté. La réunion du Conseil a lieu le 7 avril (à partir de 17h).

      • Claire Herlic
        7 avril 2015 à 18 h 09 min

        Espérons que le bon sens l’emportera !

  3. Marie CAUTIN
    10 avril 2015 à 8 h 30 min

    Bonjour,
    Je ne comprends pas exactement le texte mais je suis souvent obligée de prendre cette ligne d’avion!
    En effet le TER Lorient -Rennes est souvent en retard et fait rater les correspondances et au lieu d’un voyage de 6h30 Lorient-Lyon le voyage est de 8 à 9h…
    Par contre je comprends encore moins en lisant ce qui est donné à la compagnie ,le prix terrifiant des billets d’avion de cette ligne!!!!
    🙂 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *