Argent citoyen

Chaque 3ème mardi du mois le Conseil de Développement organise une rencontre thématique. Hier soir, 3 organismes étaient réunis à Guidel autour du thème de «l’argent citoyen» : la NEF, Blé  Noir et BEC.

Le sujet est d’importance pour qui réfléchit à son «empreinte carbone» (le poids que nous faisons peser sur la planète) dont la palme revient à … nos placements financiers, loin devant nos déplacements, notre consommation et notre travail (source).

En laissant notre épargne, ou tout simplement notre dépôt courant, à une banque ordinaire, qui la placera là où il rapportera le plus, on a toutes les chances de financer nombre d’activités polluantes ou nuisibles. La NEF est un organisme financier qui ne propose pas les intérêts les plus rémunérateurs, ni les taux d’emprunt les plus intéressants, mais qui garantit que l’argent qu’il collecte ne sert qu’à des projets éthiques. C’est attesté par des labels, mais aussi, comme l’ont expliqué deux membres du groupe local de la NEF, par la manière dont les sociétaires sont associés à l’ensemble des choix et par la totale transparence sur l’origine et la destination des fonds gérés. La NEF, qui est jusqu’à présent un établissement de crédit, est en passe de devenir une banque de plein exercice, une mutation qui devrait être achevée d’ici 2018.

L’association Blé Noir explore une autre voie : sortir une partie de la masse monétaire du circuit spéculatif traditionnel, en créant une monnaie locale complémentaire. Cette MLC, qui aurait cours dans les 30 communes du Pays de Lorient, servirait de monnaie d’échange entre ses adhérents, consommateurs et prestataires. L’objectif est aussi de stimuler l’activité locale et de tisser des liens. Les bénévoles de l’association estiment qu’une masse critique doit être atteinte pour la pérennité du système : au moins 1000 adhérents dont 100 prestataires. La réflexion se poursuit activement sur plusieurs points cruciaux : la nature physique de la future monnaie, la question de sa convertibilité, les critères de sélection des prestataires … Toutes les énergies sont bienvenues pour aider à mûrir ce projet.

Bretagne Énergies Citoyennes regroupe des citoyens qui souhaitent orienter leur épargne vers la production d’énergies renouvelables. L’objectif n’est pas de viser une rentabilité maximale. Pour le projet en cours d’élaboration, par exemple, le taux de rentabilité net est fixé à 1% (de l’ordre du livret A donc). Il s’agit de développer une expertise dans le domaine des panneaux photo-voltaïques qui permette à l’association d’en acquérir et de les proposer à la location à des collectivités ou des entrepreneurs, en vue d’alléger, par l’auto-consommation de l’électricité produite, leur facture énergétique. Là encore le principe est de retirer du circuit traditionnel une part d’épargne en l’orientant vers des projets connus, maîtrisés, évaluables.

Ces trois présentations ont été l’occasion d’échanges intéressants parmi la quarantaine de personnes présentes, qui ont pu ainsi mieux comprendre chacune des démarches et enrichir, à partir de ces projets concrets, une réflexion commune sur une approche citoyenne de la question de l’argent.

 

Voir aussi : http://www.epargneclimat.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.